CRÉÉE EN 1924. RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE EN 1927.

Rapport d'activité 2014

01 décembre 2016

Actualités - Image d'intro

Téléchargez le en pdf

Le mot du président

L’année 2014 est celle de relance de la Ligue Nationale contre le Taudis.

Elle s’est traduite par le financement d’un premier projet, riche en enseignement, mais aussi par la mise en valeur de projets de qualité, souvent innovants.

Le lancement du site puis la brève campagne qui l’a accompagnée a produit des effets financiers certes modestes 56K€ mais qui permettront de contribuer à la sortie et à la réalisation de projets.

La Ligue a été pionnière dans la lutte contre le mal logement, la mobilisation de nos réseaux autour d’elle a juste commencé, et pourtant l’on entrevoit les possibilités.

Reste à nous de confirmer pour trouver des solutions à nos publics en difficultés et mettre en valeur ce qui dans nos innovations pourrait être source de changement pour la vie de nos concitoyens.

I. Le projet associatif

1.1 Nos convictions

« Reconstruire des citoyens »

  • L’accès et le maintien dans un logement décent des personnes les plus modestes sont essentiels à la cohésion sociale.
  • L’objectif n’est pas seulement de produire du logement mais de viser une insertion sociale des personnes par le logement.
  • Nos actions s’inscrivent dans le développement durable au croisement de l’humain, de l’économique et de l’environnemental.
  • La lutte contre les taudis contribue à revitaliser bourgs et quartiers dans nos territoires.
  • Elle permet de sauver un patrimoine ayant parfois une grande valeur sur le plan de l’histoire et de la mémoire.

Nous voulons apporter sans cesse des réponses innovantes, convaincus qu’il faut produire les logements modernes de demain pour les plus démunis d’aujourd’hui

1.2 Nos choix

« Sensibiliser et agir »

L’action de la Ligue se veut à la fois une action de sensibilisation à la question des taudis tant du public que des pouvoirs publics, mais elle se veut aussi dans l’action en soutenant concrètement des projets issus de ses membres ou non, visant à produire une offre nouvelle, sortir des familles de situation insalubres et à favoriser l’innovation sociale en matière de logement.

II. Les évènements clés de l’année

Un premier projet financé

La Ligue a financé une opération de lutte contre la précarité énergétique et d’accompagnement des personnes en situation de surendettement dans le Pas de Calais, pour un montant de 35 743€.

Cette action fait ressortir plusieurs points saillants

L’importance du traitement du surendettement naissant (souvent lié à l’énergie ou au logement) qui si il peut être réglé évite l’entrée en spirale négative des ménages.

Au delà des droits liés au logement et de la négociation avec les créanciers les travailleurs sociaux impliqués dans l’action vont souvent au delà, en aidant les ménages tout simplement à accéder à leurs droits dans d’autres domaines (aide juridictionnelle, RSA, injonction de paiement de pension alimentaire…), contribuant ainsi à rétablir leur situation financière.

Souvent la situation du ménage vient de la qualité du logement (même social), avec parfois des caractéristiques énergivores sans commune mesure avec les ressources disponibles. Le réseau relationnel (bailleurs, réseau associatifs, communes, acteurs du logement) permet alors parfois de régler la situation durablement en trouvant simplement un logement plus adapté.

Les cas traités montrent cependant des limites, en particulier, il est plus difficile de mobiliser des aides pour les personnes seules essentiellement des hommes et l’accompagnement peut parfois être compliqué ou se jouer sur des détails « il sait tout faire mais ne sait envoyer un recommandé »

La temporalité des programmes souvent annuels pose également question. On peut ainsi citer le cas de cette femme seule qui s’est trouvée en situation de surendettement de loyer pendant qu’elle était à l’hôpital suite à un accident de voiture. La sortie, heureuse, pour cette femme, après négociation avec son bailleur, dossier Banque de France, et aide à la réinsertion a cependant duré plus de 24 mois. Elle a, aujourd’hui, pu retrouver sa vie d’avant, d’employée sans histoire.

Les permanences contre la précarité énergétique, ont permis sur des locataires arrivés avec des dettes, à la fois de régler ces dernières en négociant avec les énergéticiens et les services de l’eau, mais aussi, en maîtrisant mieux les dépenses (changements de contrats, sensibilisation au fonctionnement, petits investissements, actions envers le propriétaire pour défaut d’entretien) de réduire le renouvellement de telles situation « la satisfaction c’est qu’on ne les voit plus revenir ».

Ces démarches mettent cependant en évidence le coût du mal équipement des ménages en difficultés, avec un coût de dépenses incompressibles simplement pour avoir le minimum de base, machine à laver, réfrigérateur… mais performant. Des prêts pour acquérir du matériel de qualité pourraient peut être mis en place avec des partenaires (centrales d’achat, réseau envie…) offrant des produits de qualité à prix discounté. Ceci pourrait être d’autant plus intéressant que la consommation des ces appareils peut être mesurable et donc qu’un plan de financement peut être établi.

L’action a permis également d’éclairer l’efficacité de programmes de formation de lutte contre la précarité énergétique, auprès de groupes constitués (groupe de locataires, résidents d’un foyer de jeunes travailleurs…). L’avantage de tels groupes c’est de pouvoir diffuser rapidement à un grand nombre et surtout d’avoir un discours plus adapté en fonction des publics. Le correspondant du groupe discute des modules de formation avec le travailleur social, voire prépare déjà la formation en identifiant les principales questions. Ces formations ne sont cependant pas qu’à la carte, des éléments comme la relation droits et obligations respectives des bailleurs et locataires sont ainsi systématiquement abordé.

Comme dans d’autres régions les modules participatifs ont un gros succès ici « apprenez à faire vos produits ménager vous mêmes » là « comment faire vos doubles rideaux et vos boudins de porte sans nuire à la circulation de l’air ».

Un ensemble de propositions : Simplifier les procédures d’Etat pour être plus efficaces

Il existe actuellement 13 procédures distinctes en matière de police administrative.

Malgré les réformes faites pour en unifier le déroulement et les effets, il en résulte une réelle complexité, source d’erreurs et de contentieux.

Il nous semble indispensable de simplifier les outils de lutte contre l’habitat indigne en unifiant les questions de santé et de sécurité qui, aujourd’hui, multiplient les portes d’entrée alors que nombre de logements ou bâtiments présentent des risques sur les deux niveaux.

Nos schémas de propositions a été regroupés dans un premier manifeste. http://www.liguenationalecontreletaudis.fr/IMG/pdf/pdf-prises-de-positions.pdf

III. L’activité de l’année

La Ligue a lancé sont site internet le 17/12/2014 avec possibilité de dons en ligne, dans ce cadre elle a sélectionné puis appelé à soutenir 10 projets.

Réhabilitation d'une maison habitée cause insalubrité (62)

Réconversion d'une maison en logement locatif (Vourles, 69)*

Construction de maisons pour les gens du voyage (24)

Intégration et accompagnement social de Roms, Yvelines (78)

Jardin solidaire et partagé en Seine-Saint-Denis (93)

Logements pour travailleurs saisonniers (40)

Logements groupés pour retraités à Donzacq (40)

Chambres pour jeunes chez l’habitant en région Aquitaine

Réhabilitation maison et grange dans les Ardennes (08)

Rénovation cause insalubrité chez propriétaire occupant (38)*

* programme de développement de la Maîtrise d’ouvrage d’insertion en région Rhône Alpes

 

La Ligue a également édité et distribué des Flyer appelant à soutenir son action.

Elle s’est dotée d’un outil de gestion des dons Topdon.

Le chronologie de l’année

  • Premier don d’un particulier  08/10/2014 (spontané)
  • Première sollicitation directe d’aide 06/11/2014
  • Premier Memento pratique de la Ligue 05/11/2014
  • Première convention de Mécénat : 28/11/2014
  • Lancement du site : 12/12/2014
  • Première envoi du flyer : 12/12/2014
  • Premier don en ligne reçu : 12/12/2014
  • Premier reçu fiscal émis : 25/12/2014

IV. La gouvernance et les ressources humaines

Le Conseil de la Ligue a été entièrement renouvelé en milieu d’année. Le conseil est composé de 16 membres. Le président élu est Bruno Cognat. L’AG a adopté le programme de relance de la Ligue présenté par le président.

Un comité d’engagement a été constitué pour sélectionner les projets soutenus il est présidé par Patrick Marot.

V. Le rapport financier

Ressources issues du public 2014 : 56 791€

Les ressources sont essentiellement affectées à des projets et proviennent du mécénat très majoritairement

Détail des Fonds dédiés à fin 2014

Programmes

Chiffres en €

Fonds à engager au début de l’exercice

Utilisation en cours d’exercice

Engagements à réaliser sur ressources nouvelles affectées

Solde en fin d’exercice

Nord Pas de Calais

+35 743

+35 743

+350

+350

62 Rumaucourt

 

 

+950

+950

42 Sodiha

 

 

+180

+180

59 Nord

 

 

+250

+250

59 Douai

 

 

+830

+830

MOI Rhône-Alpes

 

 

+50 000

+50 000

Total

+ 35 743 (A)

+35 743

+52 560

+52 560 (B)

Solde (A – B)

- 16 817

 

 

 

 

Les ressources affectées aux projets en 2014 (52 560€) sont au nombre de 6 dont deux Rumaucourt et Développement de la MOI en Rhône alpes ont été présentés sur le site de la Ligue.

Le total des ressources issue du public au titre de 2014 est de 56 719 – 16 817 (variation des fonds dédiés) = 39 974€

L’emploi de ces ressources sur 2014 est de 38 599€.

Il se décompose en 35 743€ de soutien au projet de lutte contre la précarité énergétique et d’accompagnement des personnes en situation de surendettement dans le Pas de Calais, qui était en réserve dans le fond dédié Actions en Nord Pas de Calais.

En 2 514€ de frais de recherche de fonds qui correspondent à des coûts de e-mailing et d’impression du flyer et de 342€ qui correspond au coût du logiciel de gestion des dons.

 

Le reliquat de dons est de 1 375€ (total des ressources – total des emplois) à reporter sur l’exercice 2015.

 

Résultats et bilan de l’entité

Evènements significatifs de l’exercice

L’exercice 2014 est le premier exercice de relance de la Ligue Nationale contre le Taudis.

A ce titre le conseil de la Ligue a voté un budget de 42 000€ TTC sur ses réserves pour le programme de relance de la Ligue.

Le 17/12/2014 a été lancé le site internet de la Ligue avec un appel aux dons sur des projets sélectionnés.  Afin de tester la réactivité du public un e-mailing a été réalisé fin 2014.

La collecte globale 2014 s’est élevée à 56 791€ dont 52 560 € de dons affectés.

L’année 2014 a par ailleurs vu la réalisation de la vente du bien de Crespin autorisé par arrêté préfectoral le 3 août 2012. Le produit de cette vente est de 139 727 €.

La Ligue a soutenu dans le Pas de Calais en 2014 des actions liés à la précarité énergétique et à l’accompagnement des ménages surendettés, pour un montant de 35 743 €.

 

Le compte de résultat

Les charges d’exploitations sont de 65 245€ dont 51 474€ au titre du programme de relance de la Ligue.

L’intégralité du programme initialement de 42K€ n’a pas été réalisé sur l’exercice, le reliquat de 16 926€ a été mis en provision et un complément de 9 474€ a été proposé par le Conseil pour sa finalisation. Par ailleurs dans un soucis de clarification  l’intégralité des cotisations non réglées a été mise en provision pour un montant de 9 760€.

Hors provision et programme de relance, le solde des charges d’exploitation (4 011€) correspond aux frais d’appel aux dons liés au e-mailing, au coût du logiciel de gestion des dons et aux coûts liés à l’immeuble de Crespin (2 089€).

Les produits d’exploitation s’élèvent à 67 580€ dont 10 540€ de cotisations et 56 791€ de dons. Sur l’ensemble des dons de l’exercice 52 560€ sont affectés et ont été mis en engagements à réaliser sur les exercices ultérieurs.

Les programmes financés dans le Pas de Calais se sont montés à 35 743€ et sont financés par reprise équivalente sur les fonds dédiés.

Les produits exceptionnels s’élèvent à 140 449€ dont 139 527€ de produits de la vente de Crespin.

Les produits financiers s’élèvent eux à 358€.

Le résultat net de l’exercice est de 90 383€.

 

Le bilan

L’actif net s’élève à 313 869€.

Les créances s’élèvent à 140 149€ essentiellement le produit de la vente de l’immeuble de Crespin.

La trésorerie s’élève à 171 133€.

Les fonds propres sont 121 171€, auquel s’ajoutera un résultat de 90 383€ pour l’exercice 2014.

 

Hors bilan

La Ligue possède un bien à Bagnéres de Bigorre confié en bail au PACT du Béarn Bigorre.

 

Règles d’affectation des emplois dans le compte emploi ressources

Ont été affectées en emplois dans le compte emploi des ressources collectées auprès du public, les coûts directs liés à la collecte des fonds soit l’impression du flyer, le coût d’un e-mailing et le coût du logiciel de gestion des dons.

L’intégralité des ressources affectées à un projet a été mise en fonds dédiés.

VI. Perspectives 2015

L’objectif est de parvenir à mobiliser des bénévoles et professionnels autour des actions que nous soutenons, tout en continuant à faire remonter des projets.

Pour ce faire, la Ligue va finaliser le programme prévu en 2014.

Il reste qu’il faudra bien investir.

Retour à la liste des nouvelles