CRÉÉE EN 1924. RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE EN 1927.

Habitat partagé pour personnes cérébrolésées

 

LIEU

Centre ville de Valence, Drôme

LE PROJET

SOLIHA Drôme s’est associé à ce nouveau concept d’habitat regroupé pour les personnes cérébrolésées.

Le choix du bâtiment concerné par l’opération, un ancien restaurant fermé depuis peu au centre ville de Valence, répond à plusieurs enjeux :

  • Renouvellement urbain,
  • Proximité des activités associatives, des services et des professionnels de santé,
  • Proximité des transports en commun,
  • Présence d’un espace extérieur.
 

Un lien social renforce pour les beneficiaires

 

Les bénéficiaires du projet sont des adultes traumatisés crâniens (dits aussi cérébrolésés). Leur état est dû le plus souvent à des accidents de la route (qui touchent en général les moins de 30 ans) ou à des accidents cardio-vasculaires.

Que les séquelles soient visibles ou non, leur handicap entraine des pertes de mémoire, des problèmes d’orientation dans le temps et l’espace ou encore des troubles du comportement. Une situation qui nécessite la présence de professionnels pour les seconder dans les tâches de la vie quotidienne.

Le domicile regroupé représente une alternative entre le retour à domicile (majoritairement celui des parents, âgés) et l’entrée en établissement spécialisé, afin de permettre aux personnes de retrouver leur autonomie.

Ce concept permet une prise d’indépendance salutaire mais encadrée, et vise à rompre l’isolement des locataires tout en renforçant leur autonomie grâce à une offre de services adaptée et une situation géographique idéale

des logements economes et adaptes

 

Un grand logement partagé de 209 m² avec :

  • 4 grandes chambres de 20 à 25 m²
  • un  grand  espace  collectif avec  cuisine
  • une  chambre  de veille et un bureau pour les auxiliaires de vie

Chaque logement, économe en énergie, a été  conçu pour pouvoir s’adapter aux difficultés rencontrées par les occupants potentiels : séquelles  cognitives, sensorielles (troubles visuels, auditifs ou du toucher), séquelles physiques (troubles de la motricité, de la coordination ou de l’équilibre…) avec :

  • Chauffage collectif par le sol couplé à l’ECS solaire,
  • Pièces adaptées aux fauteuils roulants (dont salles d’eau et cuisine),
  • Volets roulants électriques
  • Portes coulissantes, protections, seuils, domotiques…

Le loyer plafonné de 1057 €/mois (valeur 2016 hors charges communes, chauffage et ECS) correspond à un loyer moyen de 265 € par locataire, loyer ouvrant droit à l’APL.

Les locataires étant tous reconnus adultes handicapés, la mutualisation  des heures de PCH (prestation de compensation du handicap) permettra de pouvoir financer la présence d’une auxiliaire de vie 24h/24 et 7j/7.

       

 

Retour à la liste

Votre don en transparence
Association reconnue d'utilité publique
Comptes certifiés par un commissaire aux comptes