CRÉÉE EN 1924. RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE EN 1927.

HEMI

Actualités - Image d'intro

LE CONCEPT

Le dialogue mené en permanence avec les acteurs et bénéficiaires de l’habitat a mis en évidence la nécessité de trouver une réponse aux nouvelles forme d’habiter (personnes qui recherchent, de façon volontaire ou subie, un logement temporaire) pouvant se conjuguer à l’utilisation de locaux vacants et/ou délaissées, temporairement ou sur le long terme.

Cela part de plusieurs constats :

Les locaux vacants, publics ou privés, sont nombreux sur les grandes agglomérations, leur inoccupation à un coût pour le propriétaire.

Les publics cibles sont nombreux : La Nouvelle Aquitaine (territoire d’expérimentation) compte 20 000 jeunes mobiles, 160 000 saisonniers, de nombreuses salariés ayant besoin d’un logement sur un temps court mais aussi des personnes en situation fragile.

Le territoire de la Nouvelle Aquitaine a un fort potentiel de bâtiments en mutation, une croissance soutenue, une forte attractivité, une forte saisonnalité et des besoins en termes de logements qui évoluent : les habitants « imprévisibles ».

 

LE PROJET

Le projet proposé est la gestion du process d’occupation temporaire de tous type  de lieux vacants  (entreprises, usines, locaux commerciaux, écoles, bâtiments administratifs, terrains…) pour les durées allant d’une semaine à 1 an. Ce service permettra d’apporter une réponse immédiate à un besoin de logement temporaire, avec une réflexion sur l’emprise au sol et l’empreinte énergétique.

Cette activité permet à des propriétaires, publics ou privés, de valoriser du patrimoine dormant financièrement et socialement. Le process gère la relation à tous propriétaire sur la durée convenue, installe l’habitat temporaire, gère son occupation sociale et libère le propriétaire de toutes contraintes à la fin de l’occupation.

 

3 PUBLICS CIBLES

Les personnes circulant régulièrement entre plusieurs types d’habitat selon la saisonnalité, les opportunités économiques et professionnelles. Ce sont souvent des individus seuls, salariés, ayant besoin sur un temps court d’un logement peu cher et accessible (travailleurs mobiles, saisonniers…).

Les personnes choisissant un habitat de type temporaire pour y vivre à l’année. Cela peut être me cas pour des étudiants ou salariés sous contrat précaire.

Les personnes à qui ce type d’habitat s’impose. Il s’agit ici d’un public social tel que les réfugiés, les populations en situation d’urgence, les personnes sans domicile fixe…

QUATRE FORMES D’INNOVATION

  • Une innovation technologique intégrée dans un produit.
  • Une innovation de services.
  • Une innovation écologique.

Merci à nos partenaires : Fondation Crédit Agricole d'Aquitaine, Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, Fondation Schneider Electric.

Une innovation sociale et territoriale qui solutionne différentes problématiques dans les parcours résidentiels et les situations rencontrées. Une innovation qui promeut l’accès à un toit pour chacun.

Dernières actualités

Retour à la liste des actualités

« Depuis que l’on a un vrai logement, je suis bien installée et je peux mieux travailler à l’école. »

J’ai un tout petit salaire qui ne me permet pas d’entretenir ma vieille maison.  Avec l’appui de la Ligue Nationale Contre le Taudis, les travaux nécessaires ont pu être réalisés. »

« À mon retour de l’hôpital, l’association SOLIHA m’a aidé à aménager mon garage en logement pour avoir toutes les commodités au rez-de-chaussée. »

« N’ayant pas les moyens de chauffer mon logement qui n’était pas du tout isolé. Je pensais devoir partir dans une maison de retraite... »