CRÉÉE EN 1924. RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE EN 1927.

Projet Habitat partagé et Autisme dans l’Aveyron

Actualités - Image d'intro
 

LIEU

DECAZEVILLE, Aveyron

LE PROJET

Ce projet doit permettre aux personnes autistes de disposer d’un « chez soi » en proposant des logements adaptés au sein d’une structure à taille humaine. Il s’agit donc pour les habitants d’accéder à une vie autonome, en qualité de locataire de leur appartement, tout en continuant à bénéficier de soutiens adaptés et personnalisés.

Ce projet doit également permettre, à la personne handicapée, de passer subtilement de la notion « d’être hébergée », comme cela peut être éventuellement perçu en institution classique, à la notion, bien plus structurante et durable, « d’habiter ». Un habitat personnel et personnalisé est le support essentiel à toute
forme d’intégration sociale (Loi 2005­102 du 11 février pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées).
SOLIHA, au travers de sa structure immobilière « Habiter12 » porte l’investissement : détention du terrain, passation des marchés, financement de l’investissement…

A l’issue du chantier, l’ensemble du site est mis à disposition d’Autisme Aveyron via une convention globale de location.

LE CONTENU

Le projet individualisé d’accueil doit permettre la participation directe de l’usager à la vie de la structure en repérant ses compétences plutôt que ses incapacités. Autisme Aveyron a toujours privilégié les valeurs éducatives, seules à même de développer les capacités cognitives et l’autonomie. Il est de notre devoir, et de notre responsabilité, de respecter le projet de vie global de la personne et de veiller à donner à chacun une place et des responsabilités adaptées à son niveau et à ses objectifs de progression. 
Le projet technique imaginé en réponse aux objectifs précités comprend trois espaces distincts et complémentaires : 7 logements de type 1bis, un espace commun, des salles d’activités.

LE BESOIN

L’écrasante majorité des personnes avec autisme est, à l’heure actuelle, accueillie dans des structures non spécifiques et parfois mal adaptées. Un cas bien trop fréquent reste encore l’hébergement directement à la charge des parents dans le cadre familial avec toutes les conséquences et les problématiques que cela suppose. 
De plus, à défaut d’accompagnement à l’insertion dans le monde du travail, les personnes ciblées par le projet sont bénéficiaires d’une Allocation Adulte Handicapé, et à ce titre figurent parmi les publics prioritaires pour l’accès à un logement social.

 

  

Dernières actualités

Retour à la liste des actualités

« Depuis que l’on a un vrai logement, je suis bien installée et je peux mieux travailler à l’école. »

J’ai un tout petit salaire qui ne me permet pas d’entretenir ma vieille maison.  Avec l’appui de la Ligue Nationale Contre le Taudis, les travaux nécessaires ont pu être réalisés. »

« À mon retour de l’hôpital, l’association SOLIHA m’a aidé à aménager mon garage en logement pour avoir toutes les commodités au rez-de-chaussée. »

« N’ayant pas les moyens de chauffer mon logement qui n’était pas du tout isolé. Je pensais devoir partir dans une maison de retraite... »